Photographes : Fidel Devkota / Philippe Pottiez / Emache
Exposition : les villageois de Dhye
site : Jardins du Tripot
 
  • Exposition photographique de 3 photographes engagés aux côtés de l'Association Bessin Népal.
  •  Officiellement reconnus victimes du réchauffement climatique  les villageois de Dhye se sont résignés à déplacer leur village pour le sauver !
  • Les villageois travaillent à aménager leur futur lieu de vie en organisant des chantiers . Ils ont déjà  creusé des canaux,   d'irrigation, planté des pommiers ,construit des Murs de protection et des bâtiments techniques. Chaque famille est tenue de participer ou bien paie une journée de travail quand elle ne peut être présente.
  • Le projet de transférer le village est de l'aménager en termes de développement durable, tant du point de vue des cultures et des productions que de la construction des maisons et des bâtiments collectifs.
  • Cette exposition retrace les moments forts de cette action humanitaire.

 

  • Fidel Devkota, média anthropologue à l’université libre de Berlin est également un cinéaste indépendant.  
  • Népalais, il est né à Gorkha puis a grandi à Katmandou où il a suivi des études de commerce qu’il a finalisé à Singapour avant d’y intégrer l’école de cinéma dont il a obtenu le diplôme.
  • Outre la réalisation de films, Fidel Devkota a également participé à de nombreux séminaires et ateliers de théâtre nationaux et internationaux. Il a dirigé et joué dans divers drames, théâtres de rue, pièces improvisées et conceptuelles. Ses films ont été projetés dans divers festivals de films nationaux et internationaux. Il a notamment  été récompensé lors du premier festival du cinéma indépendant de Katmandou.
  • Après ses études cinématographiques, Fidel Devkota  poursuit  ses études en Allemagne où il a obtenu un master puis un doctorat en anthropologie des médias à l’université libre de Berlin.
  • Son principal domaine de recherche comprend la région occidentale de l'Himalaya au Népal et principalement  la région du Haut-Mustang dont il est un spécialiste reconnu et au sujet de laquelle il a écrit plusieurs articles et thèses.
  • Fidel Devkota arpente longuement et fréquemment la région du Mustang pour  ses recherches anthropologiques et ses travaux cinématographiques. Il mène de front une recherche esthétique et sociale par la photographie des lieux et des habitants du Mustang qu’il rencontre.
 
  • Philippe Pottiez, 62 ans, consacre sa nouvelle vie à la photographie.
  • Inspiré par son père (doué d'un sens réel du cadrage) qui pratiquait la photographie avec sa Retinette Kodak, il laisse sa passion débuter dès sa plus tendre enfance. Très jeune, il développe ses premières pellicules dans sa chambre noire de fortune.
  • Aujourd'hui encore, il utilise essentiellement le noir et blanc comme référence de ses créations.
  • Son regard se veut à la fois discret et proches des gens. Il capture des instants de vie à travers ses voyages, récemment à Cuba, au Japon, au Vietnam, à Hong Kong et au Népal. 
  • Dans un jeu subtil entre l'anecdote et le sujet, chacune de ses images raconte une histoire. Ses influences sont éclectiques et averties  avec de grands photographes comme Henri Cartier Bresson, Jeanloup Sieff, Joeph Koudelka…
 
  • Emache
  • Il fréquente depuis longtemps différentes régions de l’Himalaya et principalement du Népal, mais aussi d’autres régions du monde. C’est le partage du quotidien ordinaire des gens rencontrés qu’il souhaite transmettre . Il est également sensible aux lumières et aux ambiances.
  • L'association Du Bessin au Népal a été fondée par des habitants de la région du Bessin en Normandie suite à une relation de longue date avec les habitants d'un village des hautes montagnes du Mustang et dans le cadre du jumelage des villages de Tronquay et Dhye.
  •  À 3 900 mètres d'altitude, le Village de Dhey est situé dans une région reculée du Népal, le haut Mustang entre les Annapurnas et la frontière Tibétaine (Chinoise). Le Népal est l' un des pays les plus pauvres du monde (144° sur 175 pays selon le rapport sur le développement humain PNUD 2016). Royaume jusqu'en 2008, le Népal s’efforce, depuis le renversement de la royauté et la fin de la guérilla maoïste, de construire sa république. Son activité économique est fortement contrainte par la topographie : sa frontière méridionale, avec l'Inde, se trouve au bord de la plaine du Gange à 60 mètres d'altitude, tandis qu'à 200 kilomètres à vol d'oiseau, au nord, près de sa frontière avec la Chine, le pays culmine fréquemment à plus de 8000 mètres. Ainsi, présentant un climat passant du type tropical (tigres, éléphants sauvages, rhinocéros unicornes,...) prés de la frontièrei ndienne, à un climat arctique dans les sommets.Le riz occupe la plupart des bas versants et des fonds de vallée au dessous de 1 000 m d’altitude tandis que le haut des versants et les hautes vallées connaissent la culture de maïs, millet, blé, orge, sarrasin, pommes de terre et légumineuses. De la même manière, à l’élevage du buffle dans les bas pays et du yak au dessus de 3 000 m d'altitude, est associé celui de caprins, d’ovins, de bovins et de porcins. 3 900 mètres d'altitude, le Village de Dhey est situé dans une région reculée du Népal, le haut Mustang entre les Annapurnas et la frontière Tibétaine (Chinoise).
  • Le Népal est l' un des pays les plus pauvres du monde (144° sur 175 pays selon le rapport sur le développement humain PNUD 2016). Royaume jusqu'en 2008, le Népal s’efforce, depuis le renversement de la royauté et la fin de la guérilla maoïste, de construire sa république. Son activité économique est fortement contrainte par la topographie : sa frontière méridionale, avec l'Inde, se trouve au bord de la plaine du Gange à 60 mètres d'altitude, tandis qu'à 200 kilomètres à vol d'oiseau, au nord, près de sa frontière avec la Chine, le pays culmine fréquemment à plus de 8000 mètres. Ainsi, présentant un climat passant du type tropical (tigres, éléphants sauvages, rhinocéros unicornes,...) prés de la frontièrei ndienne, à un climat arctique dans les sommets.Le riz occupe la plupart des bas versants et des fonds de vallée au dessous de 1 000 m d’altitude tandis que le haut des versants et les hautes vallées connaissent la culture de maïs, millet, blé, orge, sarrasin, pommes de terre et légumineuses. De la même manière, à l’élevage du buffle dans les bas pays et du yak au dessus de 3 000 m d'altitude, est associé celui de caprins, d’ovins, de bovins et de porcins.

Project Details

  • Édition

    Édition 2019

  • Contact

    bessin.nepal@yahoo.fr

  • Localisation

    4 mai 2019