• Photographes : Association Australes
  • Exposition : Aventures Australes
  • Site : Boulevard Charles V
 
  • L’exposition “Aventures Australes” met en lumière l’hivernage de 5 ornithologues dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). C’est là-bas qu’ils ont vécu l’année 2014, répartit sur 4 districts, des latitudes subtropicales au cercle polaire. Encadrés par l’Institut Polaire Paul Émile Victor, ils sont partis pour les programmes scientifiques du Centre d’Étude Biologique de Chizé (CEBC-CNRS) dans le cadre d’un volontariat de service civique. Amsterdam, Crozet, Kerguelen et Terre Adélie, ont été leur «chez eux» pendant 15 mois. Ces îles, froides et venteuses abritent une biodiversité atypique et adaptée aux conditions extrêmes. Les paysages sont profondément modelés par les éléments et marqués par l’activité volcanique passée des îles subantarctiques. Un environnement hostile et brut où vivent une poignée de scientifiques et de personnels techniques en communauté restreinte. C’est une aventure humaine, personnelle et naturaliste incomparable et extraordinaire. Isolée du monde, cette expérience riche en enseignements est en leçon de vie jour après jour...
 
  • BIOGRAPHIE
  • Cette équipe d’ornithologues regroupe des passionnés de nature depuis leur plus jeune âge, souvent initiés grâce à leurs ainés. Après des études en écologie et de nombreuses expériences ornithologiques, ils ont réalisé leur rêve de partir dans les TAAF pour y étudier les oiseaux et les mammifères marins. Au retour, trois ont poursuivi dans la recherche en écologie, Pierre Blévin (Terre Adélie) en écotoxicologue des animaux polaires, Florian Orgeret (Kerguelen) en comportement alimentaire des manchots et albatros, et Élie Gaget (Kerguelen) en biologie de la conservation des communautés d’oiseaux. Romain Bazire (Amsterdam) est quant à lui cogestionnaire d’une réserve naturelle régionale en Bretagne et Valentin Nivet-Mazerolles (Crozet) alterne entre de l’ornithologie dans les steppes eurasiennes et guide polaire.
 
  • Info complémentaire com/livre
  • Réaliser cette exposition et ainsi partager nos souvenirs est une entreprise qui nous a tenu à cœur dès notre retour. Cet évènement fait suite à la publication de notre ouvrage, Aventures Australes, aux éditions Omniscience, collection Nunatak. Au travers de cet ouvrage c’est la découverte d’un hivernage par l’image qui vous est proposée. Une immersion naturelle aux regards croisés, au cœur de la plus grande réserve naturelle française et du continent Antarctique. Un partage qui va encore plus loin que ce que vous pouvez imaginer…
 
  • Détail des districts (si besoin de texte supplémentaire)
  • Kerguelen : 
  • Situé aux portes des cinquantièmes hurlants, l’archipel des Kerguelen héberge une cinquantaine d’hivernants* chaque année. Le vent permanent de 50 km/h s’accompagne de températures moyennes de 4°C. La spécificité de l’archipel provient des dizaines de cabanes où vivent et travaillent les scientifiques et les hivernants les accompagnant. Grâce à la création de la réserve naturelle des Terres Australes Françaises, la majeure partie de la surface terrestre est classée en réserve biologique intégrale, cantonnant les activités scientifiques sur la partie Est de l’archipel. Kerguelen sert de site de reproduction pour 35 espèces d’oiseaux et 3 espèces de mammifères marins avec en particulier l’espèce endémique du Dauphin de Commerson.
 
  • Amsterdam :
  • Cette île de 55 km² culminant à 881 mètres d’altitude accueille vingt hivernants chaque année. Il suffit de s’éloigner de la côte vers l’intérieur de l’île pour que le climat devienne redoutable, venteux et pluvieux à l’extrême, été comme hiver. L’isolement absolu de cette île de toutes masses continentales lui confère une qualité de l’air reconnu comme la moins polluée du globe. Amsterdam est le berceau de l’endémique albatros d’Amsterdam occupant les hauteurs de l’île. L’imposante falaise d’Entrecasteaux accueille des milliers d’albatros et de gorfou tandis que la côte se peuple de presque soixante mille otaries à fourrure chaque été.
 
  • Terre Adélie :
  • La Terre Adélie, c’est ainsi que s’appelle cette bande étroite de l’Antarctique, territoire français, située à 2700 kilomètres des côtes australiennes. En plein cœur de cette terre se trouvent l’archipel de Pointe Géologie et la base scientifique de Dumont d’Urville. Chaque année, une poignée d’humains part s’exiler sur l’île des Pétrels afin de vivre l’expérience d’une vie. L’aventure polaire prend son sens en hiver, lorsque la nuit polaire, le blizzard et les températures extrêmes rythment le quotidien de ses habitants. Véritable sanctuaire de biodiversité, les îles de l'archipel servent de refuges à des milliers d’oiseaux marins pendant l’été qui viennent s’y reproduire. Véritable héros polaire et seigneur des lieux, le manchot empereur assurera le spectacle durant tout l’hiver. Instants privilégiés et émerveillement assuré pour les habitants de la base.
 
  • Crozet :
  • Les Îles Arides, c’est ainsi que l’archipel de Crozet, constitué de 5 îles, a été baptisé lors de sa découverte. Crozet est un district où les conditions météorologiques sont particulièrement sévères avec plus de 300 jours de pluie par an et plus de 100 jours de vent au-dessus de 100 km/h. Située au croisement des quarantièmes rugissants et des cinquantièmes hurlants, l'Île de la Possession est la seule île de l’archipel habitée par une vingtaine d’hivernants* qui vont tantôt se partager la base scientifique Alfred Faure tantôt quelques cabanes réparties d’un bout à l’autre de l’île. Cette île parsemée de nombreuses colonies d’oiseaux et de mammifères marins abrite une des plus grandes concentrations de biomasse animale au monde, en rapport à sa superficie de 145 km². Ce sont 10 espèces d’oiseaux et 4 espèces de mammifères marins qui y sont étudiés en tant que sentinelles des changements globaux depuis plus de 50 ans, dont le Grand Albatros, espèce emblématique des TAAF.
  *Hivernant : habitant sur un district des TAAF qui reste pendant une année complète.  

Project Details

  • Édition

    Édition 2019

  • Contact

    romainbazire.rb@gmail.com , blevin.pierre@gmail.com, elie.gaget@gmail.com, val.nivmaz@gmail.com, florianorgeret@gmail.com

  • Localisation

    11 février 2019

  • Sur le web

    http://www.omniscience.fr